Domaine Roger Champault et fils

Le printemps

Le printemps

Au début de la saison, il faut porter attention et orienter les activités viticoles sur le sol.
Le sol, pilier fragile et essentiel du vignoble, qui a toujours été entretenu, respecté et travaillé sur l'exploitation.

Par des travaux de bêchages, de labours et de griffages, l’aération du sol est favorisée. Ainsi restructuré, il retrouve sa fonction initiale de filtre, limitant naturellement le risque d’érosion.

L’effet mécanique des outils élimine les racines superficielles de la vigne et contribue à un enracinement en profondeur.
La vigne puise ainsi les éléments essentiels, pour produire des vins de caractères et de terroirs.

Début avril, les températures s’élèvent, le cycle végétatif redémarre.

Dans des conditions optimales, la croissance des rameaux est très rapide, jusqu’à 10 cm par jour.

Il est alors temps de pratiquer l’ébourgeonnage, tâche qui consiste à supprimer les jeunes pousses inutiles et favoriser l’aération de la végétation. A ce stade la vigne est très sensible aux maladies, aux  gelées et demande une surveillance quotidienne.

En juin débutent les palissages ; les rameaux de chaque cep sont relevés à la verticale, rangés entre deux fils et séparés des autres par une agrafe.

Ces travaux manuels requièrent une grande dextérité.
Le cycle végétatif se poursuit alors par la floraison du Pinot noir, puis du Sauvignon blanc.

A la cave les vins se sont bien clarifiés ; après analyse et simple filtration sur terres ; la plupart des cuvées de blanc sont embouteillées. Les rouges, élevés en cuves ou en fûts terminent leur fermentation malo-lactique. Ils sont ensuite soutirés, et assemblés.